Les étapes après un diagnostic du VIH

16 Juin 2022 | Santé

Un diagnostic du VIH est le début d’un parcours de santé tout au long de la vie, et c’est normal de passer au travers de beaucoup d’émotions différentes lorsque vous analysez cette information. Rappelez-vous que le VIH est gérable, comme beaucoup d’autres pathologies chroniques, et avec un traitement, vous pouvez avoir une vie active et bien remplie. Même s’il vous paraît difficile d’agir juste après le diagnostic, commencer une thérapie VIH le plus vite possible est critique pour protéger votre santé et celle des autres. Voici les étapes les plus importantes à suivre pour avancer.

 

Commencer une thérapie antirétrovirale (ARV)

 

Plus de la moitié des personnes vivant en France avec le VIH n’ont pas de risque de transmission du virus aux autres. C’est grâce à l’efficacité des antirétroviraux (ARV), le traitement de référence pour le VIH.

Les ARV sont une combinaison de molécules qui arrête la progression du VIH et réduisent la charge virale – la quantité VIH dans votre sang – à un niveau très faible. Lorsque vous les prenez quotidiennement comme prescrits, ces médicaments peuvent aider à maintenir une charge virale indétectable, qui préservent la force de votre système immunitaire et protègent la santé de votre partenaire sexuel. La plupart des gens qui vivent avec le VIH arrivent à maintenir une charge virale indétectable dans les six mois après le début du traitement avec les ARV.

 

Trouver un professionnel de santé pour vous prescrire le traitement du VIH

 

Vous avez plusieurs solutions pour trouver un professionnel de santé pour votre traitement du VIH. Si vous avez déjà un médecin généraliste, il peut avoir l’expérience et la connaissance pour traiter le VIH. Si ce n’est pas le cas, il vous adressera à un confrère. De même, si vous avez testé à l’hôpital ou en clinique, demandez-leur s’ils ont un département VIH ou s’ils peuvent vous adresser à une structure spécialisée. Vous pouvez également utiliser ​​https://www.sida-info-service.org/ pour trouver un spécialiste proche de chez vous.

Il y a beaucoup d’informations à emmagasiner lorsque vous commencez votre premier traitement. Avoir des conversations ouvertes avec votre médecin à propos de vos interrogations peut vous aider à vous sentir plus confiant avec votre santé. Vous pouvez vous aider en faisant une liste de questions à poser avant le rendez-vous. Voici quelques suggestions pour commencer.

  • Comment vous décider quel traitement ARV est bon pour moi ?
  • Comment je sais si le traitement fonctionne ?
  • Quelle est la fréquence des suivis et des prises de sang ?
  • Est-ce que je vais avoir d’autres infections ?
  • Est-ce qu’il y a des choses que je ne peux plus faire parce que je suis positif au VIH ?
  • Comment le VIH affecte la reproduction ?

 

En savoir plus sur le VIH et prévenir sa transmission

 

Vivre avec le VIH est souvent plus gérable lorsque vous êtes bien informé et confiant dans votre compréhension de la maladie. En plus de poser des questions au médecin pendant les rendez-vous, explorez des ressources connues comme sida-info- service et santé-publique France pour vous familiariser avec les basiques du traitement VIH et de la prévention.

Beaucoup de gens sont préoccupés par le risque potentiel de transmission du VIH à un partenaire. Il y a des choses que vous pouvez faire pour prévenir la transmission et garder votre partenaire sexuel en sécurité. Être observant avec le traitement VIH sur le long terme peut virtuellement éliminer le risque de transmission du VIH aux autres, car vous maintenez une charge virale indétectable. C’est pour cela que la chose la plus importante que vous devez faire, pour vous et pour les autres, est de commencer dès que possible le traitement avec les ARV. En plus, votre partenaire peut parler avec son médecin à propos des PrEP, un traitement de prévention du HIV qui peut réduire le risque de transmission sexuelle du VIH de 99% lorsqu’il est pris quotidiennement. Beaucoup de gens qui ont un partenaire séropositif prennent des PrEP pour la prévention au VIH.

 

Partager votre diagnostic avec les autres

 

Vous pouvez vous poser la question de qui parle sa séropositivité. Partager votre diagnostic VIH avec votre partenaire sexuel peut vous paraître inconfortable et effrayant, cela leur permet de protéger leur santé. Certains pays ont des lois qui obligent les séropositifs à partager leur diagnostic avec leur partenaire sexuel. Il est également important de donner cette information avec les personnes avec qui vous pouvez partager des seringues, car il y a un risque de transmission au travers des aiguilles.

Partager votre diagnostic avec toute votre équipe médicale est également très important. Cela leur permettra de vous donner des recommandations personnalisées, coordonner avec le reste de l’équipe médicale et prendre les précautions adéquates pendant les prélèvements sanguins et les autres procédures.

Beaucoup de gens qui vivent avec le VIH ont trouvé utile de partager leur diagnostic avec leurs amis proches et leur famille. Chaque expérience est unique, et décider si vous voulez en parler à ceux que vous aimez est un choix personnel. Écouter comment les autres ont décidé de partager leur diagnostic peut vous aider. RelaisVIH.fr a une collection d’histoire de vie à ce propos et les écouter peut vous donner une énergie positive et des ressources pour votre propre histoire.

 

Chercher de l’aide

 

Le stress de vivre avec n’importe quelle maladie chronique peut avoir un impact sur votre santé mentale et émotionnelle, et ceux qui vivent avec le VIH ont plus de chance de développer des problèmes psychologiques comme la dépression.

C’est important de prendre votre santé mentale et physique au sérieux et cherchez l’aide dont vous avez besoin. Utiliser votre médecin comme une ressource pour vous aider. Ils peuvent vous recommander un traitement ou vous prescrire des médicaments, si besoin, prenez rendez-vous avec un psychiatre ou un psychologue pour de l’aide supplémentaire.

 

Gérez votre traitement avec MonOrdo à vos côtés.

 

Nous avons une grande expertise dans la gestion des traitements chroniques et du VIH. Nous pouvons vous aider à démarrer une thérapie ARV. Nous coordonnons la logistique d’approvisionnement des médicaments, votre médecin, le pharmacien et la sécurité sociale pour vous assurer que vous receviez la meilleure prise en charge dont vous avez besoin. Pour en savoir plus, contactez-nous n’importe quand, au travers de notre application ou par téléphone 09 70 40 57 44.

 

Cet article n’a pas pour objectif de remplacer l’avis médical, diagnostic ou un traitement. Demandez toujours le conseil d’un professionnel de santé qualifié pour les questions qui concernent votre santé.

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Quelles sont les conséquences du vaccin COVID-19 sur le VIH ? - MonOrdo - […] vous êtes séropositif et que vous suivez un traitement contre le VIH, il est important de continuer à le…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Ceux-là devraient vous intéresser !