Quel est l’impact du vaccin contre la COVID19 sur mon diabète ?

21 Août 2022 | Santé

Depuis 2020, la France fait face à l’épidémie de COVID-19. Comme toute personne atteinte d’une maladie chronique, les diabétiques font partie de la population la plus vulnérable. Il est donc recommandé aux personnes diabétiques (notamment en cas de diabète de type 2) de se faire vacciner. Nous allons vous expliquer quels sont les effets du vaccin contre la Covid-19 sur votre diabète.

 

Les personnes diabétiques face à la COVID-19

 

Les personnes atteintes de diabète sont plus exposées au risque de contracter une forme grave de la COVID-19, cela vaut également pour les autres infections d’origine virale. Les femmes enceintes souffrant de diabète gestationnel sont également concernées par cette prévalence. Elles ont plus de risques de développer une forme grave de la maladie en raison des changements induits par la grossesse.

Mais tous les diabétiques ne sont pas égaux face à la COVID-19. Certaines personnes diabétiques sont en effet plus vulnérables face à la COVID-19 que les autres.

Voici les facteurs aggravants le risque de développer une forme sévère de la Covid-19 pour les patients diabétiques :

  • l’âge : les diabétiques de plus de 70 ans sont plus vulnérables que les patients plus jeunes;
  • le type de diabète : les patients diabétiques de type 2 et les femmes enceintes souffrant de diabète gestationnel semblent davantage exposés;
  • l’IMC (Indice de Masse Corporelle): un IMC égal ou supérieur à 30 (obésité) 
  • la présence de complications liées au diabète sucré;
  • d’autres problèmes de santé : hypertension artérielle, pathologie des poumons ou du foie).

Concernant les patients atteints de diabète de type 1 (appelé diabète insulinodépendant), il s’agit généralement d’enfants ou d’adolescents présentant moins de risque de contracter la COVID-19 que les personnes plus âgées. Ils ne sont donc pas considérés comme des personnes à risque.  

 

Quel est l’impact du vaccin contre la COVID-19 sur la santé des diabétiques ?

 

  • Limite les risques de développer une forme grave de la Covid-19

     

 

Être diabétique n’augmente pas vos chances de contracter la maladie. En revanche, comme nous venons de le voir, dans certains cas cela constitue une prédisposition à la survenue de complications. Ces complications se traduisent le plus souvent par une pneumonie, ou encore une détresse respiratoire aiguë. Les personnes atteintes de diabète sont d’une manière générale plus vulnérables face aux infections que les personnes ne souffrant d’aucune maladie chronique. En effet, le nombre de patients diabétiques atteints de la COVID-19 et admis en réanimation est 2 à 3 fois plus élevé, comme le révèle l’étude CORONADO, que pour les autres patients. Le risque de décès est également plus élevé.

Cela s’explique par le fait que les infections d’origine virale, quelles qu’elles soient, peuvent se révéler plus difficiles à traiter chez les personnes qui souffrent des deux types de diabète en raison de l’irrégularité de la glycémie. Une élévation permanente du taux de glucose dans le sang peut effectivement endommager le fonctionnement du système immunitaire et ainsi rendre la personne diabétique plus vulnérable aux complications.

La vaccination contre la COVID-19 a pour but principal de limiter les complications de la maladie et ainsi de diminuer le nombre de décès. Les patients diabétiques, en particulier les personnes atteintes de diabète de type 2 ou les femmes enceintes souffrant de diabète gestationnel, font donc partie des personnes prioritaires pour la vaccination.

 

  • Evite l’aggravation du diabète et de ses complications

     

 

Pour les personnes atteintes de diabète et présentant déjà des complications, le fait de contracter la Covid-19 pourrait conduire à l’aggravation de leur état de santé.

Effectivement, les infections, quelles qu’elles soient, ont bien souvent comme conséquence de déséquilibrer le diabète et de provoquer une augmentation du taux de sucre dans le sang (hyperglycémie).
De plus, des hyperglycémies à répétition et/ou prolongées génèrent une altération des nerfs ainsi que des vaisseaux sanguins. Il s’ensuit une dégradation de certaines cellules de l’organisme, ce qui va avoir des conséquences négatives sur les organes concernés. Les complications liées au diabète peuvent atteindre principalement les yeux, les nerfs, le cœur, les artères, les reins, les mains, les pieds mais également les dents. 

Rappelons également que l’augmentation du taux de glycémie qui peut être provoquée par la COVID-19, peut nécessiter de passer aux injections d’insuline pour équilibrer le diabète, alors que jusque-là les traitements médicamenteux suffisaient. L’insulinothérapie est beaucoup plus contraignante au quotidien que la prise d’antidiabétiques oraux. Elle peut par ailleurs nécessiter une hospitalisation.

Le vaccin contre la Covid-19, en limitant les risques d’infection et de complication, permet donc d’éviter une probable dégradation de l’état de santé des personnes diabétiques et un alourdissement du traitement du diabète.

 

  • Protège votre entourage

 

En tant que personne diabétique, vous faire vacciner contre la COVID-19  a, comme nous l’avons vu, plusieurs effets positifs parmi lesquels une protection contre le risque de développer une forme grave, et une limitation des risques de complication de votre diabète. La vaccination est également une bonne façon de protéger votre entourage. 

En effet, il est possible que vous ayez parmi vos proches des femmes enceintes, ou des personnes vulnérables (sans même parfois que vous ne le sachiez).

La vaccination est un moyen de limiter les contagions, et donc de réguler l’épidémie, par conséquent, elle permet de protéger votre entourage.

 

Les patients diabétiques sont-ils concernés par la quatrième dose ?

 

Il existe aujourd’hui une quatrième dose de vaccin contre la COVID-19, aussi appelée 2ème rappel. A ce jour, cette quatrième dose n’est pas obligatoire, mais elle est vivement recommandée pour certaines personnes, dont les patients diabétiques. En effet, le fait d’être à jour dans la vaccination a pour conséquence de diviser par 4 le risque d’hospitalisation en cas de contamination. 

Cette dose est utile car la protection apportée par le vaccin a tendance à diminuer avec le temps. On passe d’une efficacité à 75-90% les 3 premiers mois suivant l’injection à une efficacité à 65-80% les mois suivants. 

Voici les personnes concernées à l’heure actuelle par ce 2ème rappel :

  • les personnes entre 18 et 60 ans présentant un risque de développer une forme grave de la COVID-19;
  • personnes âgée de 60 ans et plus;
  • les résidents des EHPAD et des Unités de Soins de Longue Durée (USLD);
  • les patients immunodéprimés;
  • les femmes enceintes;
  • les proches des personnes vulnérables et immunodéprimés;
  • les professionnels de santé et les salariés du secteur médico-social.

Cette quatrième dose doit être effectuée au minimum 6 mois après la 3e dose (appelée 1er rappel), sauf pour les personnes de plus de 80 ans, les résidents d’EHPAD ou d’USLD, et les personnes immunodéprimées. Ces personnes peuvent effectuer le rappel dès 3 mois après leur dernière injection ou 3 mois après avoir été contaminées par la COVID-19, si tel a été le cas.

Pour savoir à quelle date vous pouvez bénéficier de la quatrième dose, vous pouvez consulter le service “Mon rappel vaccin Covid(ce service est à destination des personnes de plus de 60 ans).

 

Vivez serein avec MonOrdo

 

Parce que parfois certaines personnes sont préoccupées par la gestion de leur diabète, MonOrdo vous aide au quotidien. Une application pour gérer toutes vos ordonnances, commandez votre traitement, renouveler vos prescriptions, vous faire livrer vos médicaments tous les mois gratuitement et bien plus. MonOrdo c’est votre allié pour votre santé !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Ceux-là devraient vous intéresser !