Gérer les traitements des patients à domicile n’est plus un casse-tête pour Julie !

26 Août 2022 | Santé, Service

En tant qu’infirmier.e libéral.e, vous avez des journées à rallonges pour pouvoir voir tous vos patients, mais vous passez également beaucoup de temps à gérer les charges afférentes aux soins. Julie, infirmière en exercice libéral depuis 2016, a trouvé une solution pour réduire ce temps, tout en sécurisant le circuit du médicament. Elle nous parle de ce que MonOrdo a changé dans son quotidien, et celui de ses patients. 

 

Des charges afférentes aux soins de plus en plus lourdes

 

Non seulement toutes les infirmières libérales ont des amplitudes horaires très larges afin de pouvoir voir tous leurs patients, mais la plupart se voient également dans l’obligation de travailler durant leurs pauses pour gérer les charges afférentes aux soins. Ces charges sont des tâches qu’elles ne peuvent pas facturer, mais qui sont indispensables pour pouvoir mener à bien le suivi et les soins de leurs patients. Il s’agit dans la plupart des cas de gérer la logistique des médicaments et des ordonnances. Or, depuis la pandémie de COVID-19, joindre les secrétariats médicaux demande plus de temps encore qu’auparavant.

 

“Je pense qu’on en a au moins pour 3h par jour.” déclare Julie. “Entre le téléphone, les ordonnances à récupérer […], les médecins qui ont oublié de faire renouvellement de prescription, la relance du personnel hospitalier suite à une hospitalisation,[…], appeler la pharmacie parce que le médicament n’est pas arrivé[…]toutes nos pauses elles y passent !”.

 

Mais la pandémie a eu également d’autres effets négatifs. En raison du manque de personnel soignant, les hospitalisations sont plus rares et les IDEL se retrouvent à gérer des patients nécessitant des soins  “plus lourds”

 

Pour les patients qui ne sont pas autonomes ou dans l’incapacité d’aller à la pharmacie et qui sont seuls, les infirmiers à domicile s’occupent de la logistique liée au traitement, et cela n’est pas simple. 

 

En effet, les laboratoires pharmaceutiques proposent des conditionnements différents. Parfois ce sont des boîtes de 28, 30 ou de 31 jours. Le problème, c’est qu’en raison de ces conditionnements différents, les boîtes de médicaments ne sont pas finies en même temps et il y a un risque de tomber en rupture. Dans certains cas, il faut commander les boîtes à l’avance. “80% du temps, il manque une boîte” souligne Julie.“On n’est pas infaillibles. Dans les journées qu’on a, c’est facile de rater un médicament,  […] d’oublier de dire aux collègues qu’il n’y a plus tel ou tel médicament. […] “.

 

La préparation des piluliers pose également problème. Lorsque cela se fait au domicile du patient, il est difficile pour les IDEL de se concentrer, ne pas discuter avec le patient lors des visites est inconcevable. Et faire un pilulier tout en discutant, avec une charge de travail et une fatigue importantes, peut être source d’erreurs

 

Cependant, même lorsque le patient est autonome ou est assisté par un aidant, le pilulier reste un problème. En effet, en l’ouvrant il n’est pas rare que les médicaments se déplacent d’une case à l’autre. Si le pilulier tombe et qu’il faut remettre les médicaments, cela peut être fait de manière erronée, car les patients ne connaissent pas forcément l’apparence de leurs comprimés de façon précise. Ces erreurs peuvent avoir des conséquences sur l’efficacité du traitement, et donc sur la santé des patients.

 

MonOrdo facilite la vie des infirmières…et des patients !

 

Alors que Julie préparait les piluliers de ses patients, un de ses collègues est venu lui parler de MonOrdo. “Il m’a dit qu’il avait tout passé sur MonOrdo, et ne faisait plus de périodes de piluliers. En plus il y a une sécurité du médicament”.

 

Et Julie confirme: “Je trouve que ça sécurise le parcours du médicament. Dans le sens où le pharmacien prépare le médicament, tout est identifié sur le sachet : le jour, le nombre de médicaments qu’il y a dedans. Si le patient a ouvert et que des médicaments sont tombés, on va vite le savoir parce qu’il n’y a pas le (bon) nombre.”

 

En effet, avec MonOrdo, les infirmières (ou les patients) se font livrer à domicile les médicaments triés par prise sous forme de sachets individuels. Le système est inspiré des PDA (Préparation des Doses Administrées) effectuées dans les EHPAD.


Sur chaque sachet est indiqué le jour de prise, le moment de prise (avec des pictogrammes pour que ce soit très facile à comprendre pour tous), le nom de chaque médicament, le nombre de comprimés ainsi que leurs formes. C’est pratique et cela ne prend que peu de place. Cette solution facilite grandement l’observance du traitement et simplifie la vie des IDEL, et aussi de leurs patients. Comme toute infirmière, Julie pense avant tout à ses patients “Plus que le gain de temps, c’est le fait que ça soit sécurisé qui me plaît avec MonOrdo”

 

Il n’y a en effet plus de risque de se tromper ! Le traitement est préparé par le pharmacien, professionnel du médicament, et à tête reposée.

 

 La vérification du traitement se fait en 3 temps : 

  • lors de la numérisation de l’ordonnance;
  • au moment où le pharmacien lance le logiciel qui produit les sachets;
  • enfin il y a une vérification visuelle des sachets par le pharmacien.

 

Le pharmacien est donc le seul responsable des médicaments. 

 

Et il n’y a plus de risque de tomber en rupture, Monordo permet d’assurer la continuité du traitement, et d’anticiper les besoins. Il est même possible de faire des prévisions en cas de déplacements.

 

Sachant que la préparation d’un pilulier demande environ 15 min chaque semaine à une IDEL et qu’elles en font généralement une dizaine chaque semaine, le gain de temps apporté par MonOrdo est non négligeable !

 

Julie confirme “Le pilulier il est déjà fait, on vérifie avec eux (les patients, on prend la tension, on discute…le temps est le même, mais il est investi différemment”.

 

Les infirmières libérales ont également une application mobile qui leur permet de gérer toute la logistique du médicament de leurs patients d’un simple clic. Commandes, livraisons, renouvellements, et service client, depuis leur smartphone elles ont un accès rapide à toutes les informations des patients.  

 

Autre avantage observé par Julie, opter pour Monordo facilite le passage de relais entre infirmiers. “[…]c’est ce que je trouve le plus intelligent, si jamais on a un pépin, on est hospitalisée ou on a un accident de voiture, et que quelqu’un doit prendre le relais dans l’immédiat, il n ‘y a pas de question sur ce qu’il faut donner au patient.Je trouve que c’est le plus important car les remplaçant font ce qu’ils peuvent mais ils n’ont pas notre connaissance des patients.”

 

Il faut y penser, car cela n’arrive malheureusement pas qu’aux autres !

 

Le gain de temps et l’allègement de la charge mentale apportés par MonOrdo vous permet ainsi de dégager du temps pour ce qui compte vraiment : les soins et la relation avec vos patients!

 

 

Allégez vos tournées avec MonOrdo

 

100% des infirmières gèrent la logistique des médicaments pour l’un de leurs patients. MonOrdo vous accompagne pour simplifier cette gestion quotidienne et pour vous dégager du temps de soin. Déjà plus d’une cinquantaine de cabinets nous ont rejoints. Une application pour gérer toutes les ordonnances de vos patients, commander les traitements, renouveler automatiquement les prescriptions et vous faire livrer les médicaments tous les mois gratuitement en rouleau au domicile du patient. MonOrdo est l’allié de vos tournées !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Ceux-là devraient vous intéresser !