Cholestérol : les statines un traitement sûr ?

18 Sep 2022 | Entreprise, Santé, Service

La non observance du traitement par statines est un problème fréquent, et qui peut avoir des conséquences graves. En effet, la mortalité des patients est quasiment doublée en cas de non-observance du traitement. Or, de nombreuses personnes sont inquiètes des effets secondaires des statines suite à différentes polémiques largement relayées par les médias.

Alors, qu’est-ce que les statines? Quels sont leurs effets secondaires ? Est-ce un traitement sûr? Nous allons répondre à toutes ces questions.

 

L’hypercholestérolémie, un facteur de risque cardiovasculaire important 

Le cholestérol est un lipide essentiel à la vie. Cependant, un excès de cholestérol (c’est-à-dire un excès de lipoprotéines de basse densité, appelées LDL-cholestérol ou mauvais cholestérol) est dangereux car celui-ci produit des dépôts graisseux, appelés plaques athéromateuses, qui vont se fixer sur les parois des artères et empêcher la bonne circulation du sang. 

Les conséquences sont graves puisque cela peut mener à des accidents cardiovasculaires (accident vasculaire cérébral ou infarctus du myocarde, par exemple).

On estime qu’un tiers environ des maladies cardiovasculaires sont dues à un excès de cholestérol. Ainsi chaque année, dans le monde, l’hypercholestérolémie est responsable de 3 millions de décès.

 

Les statines : une traitement efficace pour réduire le cholestérol

Les statines sont à l’heure actuelle le traitement de référence contre l’hypercholestérolémie, c’est-à-dire un taux de cholestérol LDL trop élevé. 

Effectivement, les statines sont des inhibiteurs de la HMG-CoA réductase, une enzyme qui déclenche une réponse chimique et physique conduisant à la production de lipides. 

Les statines ont pour effet de bloquer l’action de cette enzyme, empêchant ainsi la production de cholestérol à sa source.

Il existe à l’heure actuelle 7 types de statines sur le marché : 

  • atorvastatine, 
  • fluvastatine, 
  • lovastatine, 
  • pitavastatine, 
  • pravastatine, 
  • rosuvastatine 
  • et simvastatine. 

Ces statines sont le traitement de référence de l’excès de cholestérol, que ce soit en prévention primaire ou secondaire des maladies cardiovasculaires. En effet, la prescription d’une statine permet de faire baisser le risque d’évènements cardio-vasculaires ou d’AVC de 30% environ grâce à la baisse du taux de cholestérol.

Les statines sont actuellement utilisées au quotidien par plus de 200 millions de personnes dans le monde, et ont été jugées sûres et efficaces suite à  27 grands essais cliniques. 

 

Des effets secondaires trop importants ?

Comme tout médicament, les statines peuvent avoir des effets secondaires. 

Voici ceux qui ont été répertoriés : troubles gastro-intestinaux, troubles hépatiques, atteintes neurologiques, ou encore troubles musculaires. La plupart des ces effets sont légers et disparaissent spontanément. 

Les effets secondaires les plus couramment ressentis par les patients traités avec des statines concernent les douleurs musculaires (myalgies). Ces douleurs touchent environ 10% des patients, et sont souvent améliorées par des mesures simples comme le changement de formule de statines par exemple.

Les détracteurs des statines avancent que celles-ci ont pour effet d’augmenter le taux de glycémie, déclenchant un diabète de type 2 chez certaines personnes. Les études ont établi que les statines peuvent élever légèrement la glycémie dans le sang, mais pas assez pour déclencher un diabète de type 2. Ce risque existe mais concerne uniquement les personnes en pré diabète, soit environ 1% des patients traités.

Les statines ont été également accusées de favoriser la maladie d’Alzheimer. Or, une étude publiée dans le Journal of the American College of Cardiology (revue professionnelle à destination des cardiologues) n’a trouvé aucune corrélation entre la prise de statines et l’apparition de cette maladie.

En dépit du risque d’effets secondaires, le rapport bénéfices-risque des statines est donc largement en faveur des patients

Tous les médicaments peuvent avoir des effets indésirables, et les statines ne font pas exception. Cependant, les améliorations apportées par les statines sont bien plus importantes que les risques éventuels. En effet, il n’y a à ce jour pas de traitement plus efficace contre l’hypercholestérolémie. Les autres médicaments hypolipémiants existants ont une efficacité moindre, notamment en prévention secondaire, c’est-à-dire lorsque le patient présente plusieurs facteurs de risques de maladies coronarienne.

 

Quelles sont les conséquences de la non observance du traitement ?

Les polémiques ayant visé les statines il y a une dizaine d’années ont eu pour conséquence une certaine méfiance dans l’opinion publique, conduisant à une non-observance du traitement chez de nombreux patients. En effet, jusqu’à 50% des patients ne prennent pas leurs statines un an après la première prescription en prévention primaire (c’est-à-dire en cas de faible risque cardiovasculaire).

La non observance des traitements de prévention cardiovasculaire,  et plus particulièrement des statines, est un problème majeur car elle va de pair avec une augmentation des accidents cardiovasculaires.

Chez les patients prenant des statines, on distingue 2 types de non-observance : intentionnelle et non intentionnelle. 

Cette dernière est généralement due à un oubli, car les statines doivent être prises le soir pour une efficacité optimale. Or, c’est le moment où il est le plus facile d’oublier.

L’inobservance non intentionnelle peut aussi être liée au mode de vie du patient (horaires décalés, déplacements fréquents, etc.). L’utilisation d’un pilulier peut être une solution pour faciliter l’observance, mais cela ne permet pas de réduire le risque d’oubli de manière certaine. De plus, pour les patients se déplaçant fréquemment, ce n’est pas toujours pratique.

La non observance intentionnelle, quant à elle, est souvent liée à un désaccord avec le traitement, et à la crainte des effets secondaires qui ont été très largement médiatisés et pointés du doigt. Et effectivement, les symptômes d’ordre musculaire sont l’une des principales causes d’arrêt du traitement. 

Il faut savoir que les statines font partie des traitements médicaux qui ont été le plus contrôlés. Leur efficacité a été prouvée par de nombreuses études reposant sur des protocoles différents.

Pour conclure, il est vrai que les statines sont susceptibles de développer des effets indésirables, mais c’est également le cas de tous les médicaments. De plus, le rapport bénéfices-risques est largement en faveur des statines, sauf pour de rares exceptions. 

Enfin, si après avoir pris des statines vous ressentez des douleurs musculaires, n’interrompez pas votre traitement, mais parlez-en à votre médecin. 

Il existe en effet des solutions comme le changement de molécule ou de dosage, qui permettent de diminuer l’inconfort tout en bénéficiant des effets bénéfiques des statines sur la santé . Et, comme pour tout traitement médicamenteux, l’observance est la clé de l’efficacité !

 

Fini les oublis avec MonOrdo !

La gestion d’une maladie chronique peut être contraignante, en particulier au début. MonOrdo vous accompagne tout au long de votre parcours dans la gestion de votre cholestérol. Notre équipe est disponible pour répondre à toutes vos questions, nous vous livrons gratuitement vos médicaments et on vous fournit des outils pour mieux gérer votre traitement. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Ceux-là devraient vous intéresser !