Maladie chronique : un accompagnement personnalisé en pharmacie

Laetitia LIEGARD Docteur en Pharmacie - 28 juil. 2021

Gestion d’une maladie chronique : les pharmaciens au plus proche des patients

L’augmentation de la prévalence des pathologies chroniques constitue un enjeu important de santé publique.

Un accompagnement spécifique des patients souffrants de ces maladies est mis en place en pharmacie au travers de 3 dispositifs complémentaires :

L’éducation thérapeutique

Dans le cadre d’une pathologie chronique, il est important d’aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur maladie.

C’est l’objectif principal de l’Éducation Thérapeutique du Patient (ETP)

Elle s’adresse à toute personne ayant une maladie chronique, quel que soit son âge, le type, le stade et l’évolution de la pathologie. L’entourage du patient peut être impliqué s’il le souhaite.

L’éducation thérapeutique peut être dispensée par tout professionnel de santé intervenant dans le parcours de soin.

De par leur proximité avec les patients, les officines ont un rôle majeur à jouer dans ces programmes en augmentant les connaissances des patients sur leurs traitements et le suivi de leur pathologie.

À titre d'exemple, cette démarche éducative en pharmacie est particulièrement adaptée aux patients souffrant de diabète.

Au-delà de la délivrance des médicaments, les pharmaciens et leurs équipes peuvent aider les patients à être le plus autonome possible dans la gestion de cette maladie chronique. 

Dans ce cadre, l’éducation thérapeutique du patient diabétique s’axe sur la compréhension du diabète et de ses traitements.

  • Pourquoi sont- ils prescrits ?
  • Comment fonctionnent- ils ?
  • Quels sont les effets indésirables potentiels ?

L'apprentissage des différents appareils associés au traitement du diabète est également un point important abordé lors des séances d’éducation thérapeutique (stylo à insuline, système d’autosurveillance de la glycémie, pompes à insuline et dispositifs d’insulinothérapie automatisée).

3 dispositifs pour vous accompagner dans votre traitement

L’accompagnement pharmaceutique

Depuis bientôt 10 ans, un dispositif spécifique a été mis en place dans les officines volontaires pour accompagner les patients majeurs sous traitements chroniques.

Ces patients peuvent en effet bénéficier d’un accompagnement particulier se traduisant par la réalisation de plusieurs entretiens individuels par an.

L’objectif de ces rencontres personnalisées est de faire le point sur les traitements prescrits (posologie, durée, précautions d’emploi) et de discuter des éventuelles précautions particulières, ainsi que de tout autre renseignement utile à la bonne compréhension du traitement.

Cet accompagnement a pour but d'optimiser la bonne observance des traitements et de limiter leurs effets indésirables.

À ce jour les pharmaciens peuvent réaliser des accompagnements pharmaceutiques pour les patients traités par anticoagulants oraux, par corticoïdes inhalés pour la prise en charge de l’asthme et par anticancéreux par voie orale.

Le bilan partagé de médication

Pour les patients de plus de 65 ans prenant plusieurs traitements concomitants au long cours (au moins 5 molécules différentes pour plus de 6 mois), un bilan partagé de médication peut être réalisé à l’officine.

En accord avec le patient et en collaboration avec le médecin traitant, différents entretiens d’analyse, de conseils et de suivi des traitements sont réalisés.

L’objectif est de pouvoir discuter du rôle et des risques de chaque médicament, d’identifier les éventuelles interactions possibles et d’apporter une analyse personnalisée des besoins des patients.

Différentes aides pour améliorer l’observance peuvent être discutées :

  • Pilulier, 
  • Sonnerie de rappel, 
  • Forme de médicament plus adaptée

Ainsi que des solutions d’amélioration de la qualité de vie :

  • Activité physique,
  • Alimentation adaptée, 
  • Aide à domicile, 
  • Ergonomie du domicile

Au-delà de la dispensation des médicaments, les pharmaciens d’officine s’engagent et développent de nouveaux dispositifs pour accompagner au mieux les patients chroniques dans la gestion de leur maladie.

Les avancées technologiques facilitent déjà l’accessibilité à ces services et participeront à leur développement.