Reconnaître et traiter l’anxiété, un trouble de la santé mentale fréquent

5 Nov 2022 | Santé

Ressentir de l’anxiété est tout-à-fait normal, jusqu’à un certain niveau. L’anxiété peut même être bénéfique dans certaines situations, comme le trac avant un examen par exemple. Cependant, il peut arriver que l’anxiété devienne si importante qu’elle interfère avec la vie quotidienne. Et dans certains cas, ces sentiments fréquents et intenses de nervosité peuvent être le signe d’un trouble de la santé mentale sous-jacent.

 

Quelques chiffres pour contextualiser

 

A l’échelle mondiale, les troubles anxieux représentent 31% des troubles psychologiques. En France, 26% de la population est concernée par ce problème, contre 17% en 2017. Ce chiffre a donc augmenté de 25% depuis l’épidémie de Covid-19. 

Les effets de la pandémie sur la santé mentale se font également sentir chez les adolescents. En effet, 25 % des 11-18 ans sont aujourd’hui touchés par les troubles anxieux. 

Devant l’importance de ces chiffres, l’Organisation Mondiale de la Santé appelle à l’action en rappelant que la santé passe également par la santé mentale. 

Le ministère de la Santé a par conséquent élaboré un plan d’action, notamment en matière de prévention, comme le dispositif MonPsy qui permet de faciliter l’accès à la psychothérapie.

Pour les nombreuses personnes souffrant d’un trouble anxieux, un traitement (sous forme de médicaments, de psychothérapie ou les deux associés) est nécessaire pour avoir une vie active et épanouie. 

Nous allons voir quelles sont les causes du trouble anxieux et comment le traiter. 

 

Quelles sont les causes de l’anxiété ?

 

De nombreux facteurs peuvent être à l’origine de l’anxiété, parmi lesquels la génétique, l’environnement, certains comportements ou situations vécues. 

Voici les causes et les facteurs d’anxiété les plus courants :

  • Un traumatisme
  • Le stress lié à un problème de santé
  • Un trouble de la santé mentale tel que la dépression
  • L’accumulation de stress
  • La consommation de substances psychoactives
  • La génétique (avoir un parent souffrant d’un trouble anxieux est considéré comme un facteur de risque.)
  • Certains traits de personnalité, comme la timidité.

 

Reconnaître les symptômes de l’anxiété

 

L’anxiété peut s’exprimer différemment d’une personne à l’autre, de sorte que vos symptômes peuvent être différents de ceux d’un ami ou d’un membre de votre famille atteint de cette maladie. Le trouble anxieux peut provoquer des sensations physiques comme une boule dans la gorge ou le cœur qui s’emballe. Elle peut également entraîner des symptômes d’ordre psychique comme un sentiment de peur ou encore des pensées négatives.

 

Les symptômes physiques

  • Problèmes digestifs: douleurs d’estomac ou nausées
  • Maux de tête
  • Difficultés d’endormissement
  • Sensation de faiblesse ou de fatigue
  • Respiration rapide, essoufflement
  • Sensation de cœur qui s’emballe ou augmentation de la fréquence cardiaque
  • Transpiration, tremblements
  • Douleurs musculaires inexpliquées.

 

Les symptômes mentaux

  • Pensées incontrôlables et obsessionnelles
  • Difficulté à se concentrer
  • Irritabilité
  • Cauchemars
  • Pensées ou flashbacks d’une expérience traumatisante.

 

Comment soigner l’anxiété ?

 

Les troubles anxieux se traitent très bien grâce aux traitements médicamenteux et à la thérapie (mais l’association des deux est nécessaire pour de nombreuses personnes souffrant d’un trouble anxieux). 

Bien qu’il puisse être difficile de se livrer à un professionnel de santé, il s’agit d’une première étape importante dans la gestion de l’anxiété.

Traiter votre anxiété s’avère nécessaire si :

  • l’angoisse, la peur ou l’inquiétude interfèrent avec votre vie professionnelle et vos relations
  • Vous avez de la difficulté à contrôler votre anxiété
  • Vous êtes préoccupé par votre consommation d’alcool ou d’autres substances.

 

Quels médicaments pour traiter l’anxiété ?

Il existe de nombreuses alternatives médicamenteuses pour traiter l’anxiété. Certains médicaments sont utilisés sur une courte période ou seulement en cas de besoin, tandis que d’autres doivent être pris quotidiennement. 

Votre médecin décidera de votre traitement en fonction de votre situation.

Il faut savoir que trouver le bon médicament pour gérer votre trouble anxieux peut nécessiter quelques essais.

 

Les benzodiazépines

Les benzodiazépines sont des sédatifs qui agissent sur le système nerveux. Ils ralentissent l’activité du cerveau, ce qui a pour effet de diminuer l’anxiété.

Les benzodiazépines couramment prescrits pour l’anxiété sont les suivants :

  • Alprazolam (Xanax®)
  • Clonazépam (Klonopin®)
  • Diazépam (Valium®)
  • Lorazépam (Ativan®)

 

Ces médicaments sont généralement utilisés pour le traitement à court terme de symptômes aigus et peuvent être prescrits en cas de besoin. Ils sont susceptibles de provoquer des effets secondaires parmi lesquels la somnolence et des troubles de l’équilibre et de la mémoire.

Bien que les benzodiazépines soient efficaces, ils présentent un risque de dépendance. La prescription et la délivrance des benzodiazépines sont donc soumises à une réglementation stricte.

Si vous êtes traité.e avec des benzodiazépines, il ne faut surtout pas interrompre brutalement votre traitement. Votre médecin vous guidera pour arrêter progressivement le traitement afin d’éviter les symptômes de sevrage et réduire le risque de convulsions.

 

Les Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS)

 

Les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS) augmentent le taux de sérotonine, une substance chimique présente dans le cerveau qui agit sur l’humeur. L’augmentation du niveau de sérotonine peut atténuer les symptômes de l’anxiété. 

Ces médicaments sont considérés comme une option de traitement de première intention pour les troubles anxieux, et sont également utilisés pour traiter la dépression.

 

Les ISRS couramment prescrits pour l’anxiété sont les suivants :

  • Fluoxétine (Prozac®)
  • Paroxétine (Paxil®)
  • Sertraline (Zoloft®)

 

Bien que les ISRS soient très efficaces pour de nombreuses personnes souffrant d’anxiété, il faut généralement plusieurs semaines de traitement avant d’en ressentir les bienfaits. 

Par conséquent, même si vous n’avez pas l’impression que le médicament est efficace, il faut persévérer et continuer à le prendre. Si vous avez encore des doutes sur l’efficacité après plusieurs semaines de traitement, parlez-en à votre médecin.

 

Consultez toujours votre médecin avant d’arrêter un ISRS. Il s’agit d’un traitement de fond qui ne doit pas être pris de façon occasionnelle.

 

Les ISRS ont été associés aux effets secondaires suivants : 

  • Nausées
  • Sécheresse de la bouche
  • Diarrhée
  • Étourdissements
  • Somnolence
  • Dysfonctionnement sexuel

 

Dans la majorité des cas, ces effets secondaires sont légers. Cependant, si vous ressentez des effets secondaires, n’hésitez pas à en parler à votre médecin-traitant.

 

Les Inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN)

Les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN) augmentent le niveau de sérotonine – tout comme les ISRS – mais ils augmentent également la noradrénaline, qui stimule l’énergie et la concentration. Ces médicaments peuvent améliorer votre niveau d’énergie en plus de soulager les symptômes de l’anxiété.

 

Les IRSN couramment prescrits pour l’anxiété sont les suivants :

  • La venlafaxine à libération prolongée (Effexor® XR).
  • Duloxétine (Cymbalta®)

 

Les autres médicaments

D’autres médicaments peuvent parfois être utilisés pour traiter l’anxiété.

L’antihistaminique hydroxyzine (Atarax®, Vistaril®) bloque l’histamine et stimule les effets de la sérotonine. Comme c’est le seul antihistaminique qui offre cet effet, et c’est donc le seul antihistaminique utilisé pour traiter l’anxiété. Il est généralement prescrit aux personnes qui éprouvent des effets secondaires avec les ISRS ou les IRSN, ou qui s’inquiètent d’une potentielle dépendance aux benzodiazépines.

La buspirone (Buspar®) est une autre alternative aux ISRS et aux IRSN. Le mode d’action de la buspirone n’est pas entièrement connu à ce jour, mais on pense que ce médicament active certaines zones du cerveau pour rendre la sérotonine plus active.

 

Chaque personne réagit différemment aux médicaments. Par conséquent, il ne faut pas hésiter à en discuter avec votre professionnel de santé pour l’aider à identifier le médicament qui vous convient le mieux. 

 

Pour cela, votre médecin doit savoir :

  • Si vous prenez d’autres médicaments et leur posologie
  • L’effet du médicament prescrit sur les symptômes de votre trouble anxieux :  avez-vous l’impression qu’il est efficace ?
  • Les effets secondaires que vous ressentez.

 

Traiter l’anxiété par la thérapie

 

Les médicaments contre les troubles anxieux sont souvent associés à une psychothérapie, qui vous aide à comprendre et à gérer vos réactions émotionnelles et comportementales.

 

La thérapie cognitivo-comportementale est considérée comme l’un des types de thérapie les plus efficaces contre les troubles anxieux. Elle vous aide à reconnaître les pensées et les comportements qui alimentent les émotions inconfortables ou envahissantes. Vous pourrez ensuite agir sur vos pensées et vos comportements pour atténuer les symptômes de l’anxiété.

 

Depuis le printemps 2022, le dispositif MonPsy (lien vers :  vous permet de bénéficier de 8 séances remboursées par l’Assurance Maladie sur prescription de votre médecin-traitant. Il suffit de vous rendre chez l’un des psychologues partenaires du dispositif.

Le choix du psychologue est important pour que la thérapie porte ses fruits. N’hésitez pas à changer de thérapeute si vous ne vous sentez pas à l’aise.

 

Un quotidien facilité avec MonOrdo

 

Maintenir une bonne santé mentale est simple avec un partenaire de confiance. Nos pharmaciens partenaires répondent à vos questions à propos de vos traitements, MonOrdo vous livre vos médicaments gratuitement et vous fourni les bons outils pour gérer de manière plus sereine vos traitements. Pour en savoir plus, contactez-nous n’importe quand, au travers de notre application ou par téléphone 09 70 40 57 44.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article vous a plu ? Ceux-là devraient vous intéresser !